Mal dans votre job ?

5 clés en 5 vidéos pour savoir s'il est temps de changer

5 jours pour décrypter ce qui cloche !

5 pistes indispensables à explorer pour avoir moins peur du changement

Offrez-vous ce premier pas vers le changement. 

Changer de boulot à 50 ans, ça veut dire rédiger un CV senior efficace. Il n’y a pas que ça, mais c’est un point incontournable de votre recherche d’emploi.

La discrimination par l’âge existe, c’est un fait. Tous les recruteurs, responsables RH et managers suivent des formations sur la non-discrimination. Mais il faut être lucide. Nous sommes tous humains et à ce titre faillible.

Donc en fonction de sa personnalité, de son scénario de vie, chaque recruteur sera plus ou moins sensible à la variable “âge” d’un CV.

Ça vous n’y pouvez rien.

Mais ce n’est pas une excuse, chère senior, pour envoyer un CV qui fait vieille !!

Ce n’est pas parce que vous avez obtenu votre diplôme l’année où le recruteur est né, qu’il faut continuer à faire des CV comme au siècle dernier.

Il est possible que vous n’ayez pas eu à chercher de boulot depuis longtemps. Comme dans la mode, il y a des tendances et des évolutions pour les CV. Il faut en tenir compte.

Vous avez 45/50 ans ou plus. On vous serine déjà que ça va être difficile de trouver un job.

Alors, s’il vous plaît, ne ressortez pas votre CV  de quand vous êtes entrée dans la boîte en 1998 !

Je vous assure que ça vaut vraiment le coup de passer du temps sur l’actualisation de votre CV. C’est votre vitrine, le premier truc de vous que voit le recruteur.

Voici quelques points indispensables à  travailler pour faire de votre CV un truc whaouh, le reflet de la grande pro que vous êtes. Parce que dans votre tête vous n’êtes pas une senior, donc aucune raison pour que votre CV fasse mémère !

Comment faire un CV qui déchire à 50 ans ?

1- CV senior = 1 page, grande expérience ne veut pas dire long CV

 

Ok vous bossez depuis 20 ou 25 ans (voire plus), alors vous avez occupé des postes différents, mener des tas de projets, suivi moultes formations, acquis tout plein de connaissances. Bref vous êtes une nana expérimentée. Et c’est top.

Mais ce n’est pas un raison pour faire un CV de 2 pages (ou plus 😱).

Règle absolument impérative, que sinon je me fâche vraiment fort, un CV fait une page maximum.

Si c’est possible ! On va voir comment ensuite.

Mais pensez un peu à ce pauvre recruteur qui a reçu 200 candidatures (et encore après un premier tri !). Je peux vous assurer que les CV de plus d’une page vont rapidement rejoindre la pile des “NON”.

Pourquoi  ?

Déjà parce qu’il n’aura pas le temps de les lire.

Et aussi pour ce que ça dit de vous : ça dit que vous n’avez pas trié ou synthétisé vos expériences en fonction du poste auquel vous postulez. Et ce n’est pas au recruteur de faire ce tri dans les 2 pages que vous lui avez envoyées. Ce n’est pas à lui d’aller piocher ce qui peut être en rapport avec ce qu’il cherche pour le poste. Ca c’est votre job de chercheuse d’emploi.

 

CV = 1 page = en rapport avec le job visé

2 – Trier et hiérarchiser ses compétences

On n’arrive pas à 45/50 ans sans avoir une belle liste de ressources et de compétences.

Pour rédiger votre CV senior, il faut toutes les lister et les avoir en tête.

Je vous conseille de prendre le temps de passer en revue chaque poste occupé et de mettre en face les projets menés, les formations reçues, les compétences acquises, etc…  Prenez vraiment le temps d’aller creuser. Vous verrez qu’il en ressort des belles choses. Notez vraiment tout tout tout : la durée, le nombre de personnes managées, les outils, les référentiels s’il y en a …

Ca, c’est pour vous. Pour être au clair et avoir un document de référence auquel retourner de temps en temps.

Pour votre CV , vous allez faire votre choix dans cette liste et garder uniquement ce qui est en rapport avec le poste visé.

Si vous mettez trop de choses, vous risquez d’atterrir dans la pile “SURQUALIFIE”.

Pourquoi ça cloche d’être surqualifiée ? Parce qu’on imagine facilement que vous allez coûter cher et /ou que vous allez vous ennuyez . Donc que ça ne va pas matcher.

Autre point d’attention dans le tri de vos expériences : la chronologie.

N’enchainez pas votre liste par ordre chrono.

L’annonce décrit les domaines de compétence attendus pour le poste. Reprenez ces domaines (management, gestion de projets, marketing, etc….) et regroupez vos expériences dans chacun.

Il faut faciliter la tâche de la personne qui va vous lire. Elle a défini un cahier des charges (la fiche de poste), votre CV doit montrer clairement en quoi vous répondez à ce cahier des charges.

 

Dernière chose sur ce tri : vous avez 50 ans (ou presque) donc vous avez commencé à  travailler au siècle dernier.

Oui, je sais ça fait mal dis comme ça ! Mais je le dis comme ça justement pour que vous preniez conscience que ces expériences ne doivent pas forcément figurer sur votre CV. Même si ces expériences sont en rapport avec le poste, ça fait déjà 20 ans ! Dans toute votre liste, vous devez en avoir des plus récentes non ?

Si possible, limitez-vous au 15 dernières années.

 

 Des compétences triées et hiérarchisées par domaine de compétence en fonction du poste visé.

 

3 – Après 50 ans, doit-on mettre son âge sur un CV ?

 

Le sujet est très discuté. Il y a des défenseurs du “pour” et des acharnés du “contre”. Je suis plutôt dans la catégorie des “pour” mais libre à vous de faire comme vous le sentez.

Rien ne vous oblige à mettre votre âge sur votre CV.

Mais, si le recruteur veut vraiment discriminer sur l’âge, il calculera facilement le vôtre à partir des années d’obtention de vos diplômes ou de vos années d’expériences.

Ne pas mettre d’âge peut provoquer de la frustration chez le recruteur. Il est obligé de calculer et ça l’agace. Ou carrément, il met le CV dans la pile “ NON”.

Mettre son âge sur son CV, c’est aussi assumer son âge.

C’est dire : “ok j’ai 50 ans , et alors ? Je suis compétente et j’assume d’avoir l’âge de ta mère !😉”

C’est montrer que ce n’est pas un problème pour vous. Donc qu’il y a des chances que ce ne soit pas un problème pour votre intégration à l’équipe.

 

Vous pouvez mettre votre âge si c’est ok pour vous. Mais peut être pas en 2ème ligne sous votre nom. Histoire que notre cher recruteur ait eu le temps de lire quelques compétences et d’être un peu accroché avant d’arriver à cette info ! Glisser-le un peu plus bas 😉.

 

Dans le même domaine que l’âge, il y a la photo. Vous faites comme vous voulez. Si vous mettez une photo, elle doit être pro. Pas un selfie tout pourri ou un bout découpé d’une photo de vacances parce que bronzée c’est mieux ! Non, une photo de vous en working girl, dans l’idéal, prise par un(e) professionnel(le).

 

  4 – Actualiser les intitulés de postes ou de diplômes

 

Vous avez passé votre diplôme en 1992, et bien, aller vérifier comment il s’appelle maintenant ! Il y a de grandes chances que ça ait changé.

De même pour votre école d’ingénieur, elle n’aurait pas changé de nom par hasard ? La mienne est passée de ENSBANA à AGRO SUP DIJON.

Vous avez obtenu votre DESS l’année de vos 22 ans : super ! Sauf que plus personne ne sait ce qu’est un DESS.

Tout ça pour vous dire qu’il est primordial de moderniser les dénominations de vos diplômes. Encore une fois, ce n’est pas au recruteur de traduire DESS en Master, c’est à vous.

Ce petit effort montre que vous vous maintenez au courant et que vous savez évoluer.

 

Il en est de même pour les intitulés de postes. Allez traîner sur le net pour voir dans les offres quels sont les mots utilisés et reprenez les dans votre CV.

Par exemple : une directrice commerciale pourra devenir une directrice du business development ou sales director.

 

Quel est l’intérêt de faire ça ? Ça vous semble un peu ridicule !

Peut être, mais ça permettra à votre CV de passer le tri par mots clés et d’éviter d’être zappé par le logiciel qui fait ce premier filtre.

 

La modernisation passe aussi par votre adresse mail. On est bien d’accord qu’on utilise une adresse mail qui fait pro.

Pas de “doukinounet22@ wanadoo.fr”.

On soigne la première partie et on utilise autant que possible ses nom et prénom.

Mais on soigne aussi la 2ème partie : après le@.

Par exemple, wanadoo.fr, ça date un peu. So 20ème siècle !

Autant adopter une adresse gmail ou hotmail, c’est neutre et gratuit.

5 – Un CV de senior mais une mise en page actuelle

 

Peut être que vous n’avez pas cherché de boulot depuis longtemps.

Peut être que vous vous sentez paumée, stressée, angoissée par cette recherche.

Peut être plein de trucs….

 

Mais dans tous les cas, on ne ressort pas son vieux CV de la dernière fois.

Strictement interdit !

On ne tombe pas non plus dans le super template de créateur.  Sauf si c’est votre job, mais alors, autant créer le votre. 

Une petite heure sur Google et/ou Pinterest permet de voir tout ce qui se fait et de faire votre choix sur ce qui vous correspond le mieux : dans la forme et dans le contenu.

Alors restez calme sur les couleurs : United colors of Benetton c’est fini. Une seule couleur en plus du noir, c’est très bien.

Choisissez une police moderne et sobre : laissez tomber le Times new roman sauf si c’est vraiment un choix de vie.

On laisse les diplômes tout à la fin.  Comme ça le recruteur ne focus pas sur l’âge tout de suite 😉.

 

 

 

6 – Pensez à vos soft skills (qualités personnelles) !

 

Vous pouvez aussi avoir des trous plus ou moins long dans votre CV.

Pour tout un tas de raisons, qui sont toutes légitimes et qui vous appartiennent.

Il est possible que vous vous sentiez mal à l’aise avec ces périodes sans activité.

Mais qui a dit que ces périodes étaient “sans activité” ?

Je ne pense pas que vous ayez passé 5 ans dans un grotte à écouter l’eau couler !

Vous avez sûrement fait des choses pendant ces périodes sans emploi : association, parents d’élève, initiation artistique, développement personnel, sport, formation, suivi des webinaires ou des MOOC….

Ces expériences vous ont permis de développer d’autres compétences. Des compétences personnelles, qui font que vous êtes vous et uniques.

Qualité d’écoute, empathie…

Ces qualités sont recherchées par les recruteurs. Elles permettent de mieux mesurer la capacité à s’intégrer à une équipe.

Pensez-y !

Ca ne se faisait pas la dernière fois que vous avez cherché un job. Alors prenez un peu de temps pour identifier une ou deux soft skills et compléter votre CV avec.

 

Voici déjà quelques pistes pour faire un CV qui cartonne quand on est une senior, même si je n’aime pas ce mot.

 

Si vous voulez aller plus loin, vous voulez que nous échangions sur le sujet, n’hésitez-pas, le formulaire contact est là.

Résumé pour un CV de senior qui déchire

  1. CV = 1 page = en rapport avec le job visé
  2. Des compétences triées et hiérarchisées par domaine en fonction du poste visé.
  3. Mettre son âge : up to you
  4. Actualiser vos intitulés de postes, de diplôme et mail
  5. Mise en page et police qui vous ressemblent
  6. N’oubliez pas vos compétences personnelles

Françoise Bourgouin - coaching de carrière

Vous avez envie de changement mais vous ne savez pas trop par où commencer ?

Réservez dès maintenant votre séance découverte.

30 min de coaching gratuites

pour identifier 2 pistes d'amélioration dès aujourd'hui.

 

6 conseils pour un CV qui déchire après 45 ans
comment avoir un CV irrésistible à 50 ans ?
6 conseils pour rédiger un CV qui cartonne après 50 ans. - Françoise Bourgouin coach de votre carrière après 45 ans
6 conseils pour rédiger un CV qui cartonne après 50 ans. - Françoise Bourgouin coach de votre carrière après 45 ans
6 conseils pour rédiger un CV qui cartonne après 50 ans. - Françoise Bourgouin coach de votre carrière après 45 ans