Voilà l’excuse que j’entends chez des femmes de 50 ans et plus, qui sont mal dans leur job.

Je changerais bien mais je suis trop vieille.

Je vous réponds dans cette vidéo.

Pour celles qui préfèrent lire, je vous ai fait un beau résumé en dessous. 😊

 

changer de carrière à 50 ans : pourquoi je ne suis pas trop vieille ?  Françoise Bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans.

Vous êtes mal dans votre job.

manque de sens, de reconnaissance,

management dysfonctionnel

burn out ou bore out en approche

enfin peu importe le motif.

 

Vous êtes mal. 

Comme vous êtes mal, vous utilisez peu ou mal vos compétences.

 

Vous venez à douter de vous, de vos capacités. Vous vous dévalorisez. Malgré plus de 20 ans de carrière, vous vous trouvez nulle, incapable, périmée.

C’est extrêmement inconfortable. C’est même horrible. 

Vous n’osez plus faire de bilan de peur de vous effondrer en larme.

 

EN plus ça offre un boulevard  à tout collègue ou N+1 un peu pervers pour enfoncer le clou du 50 ans = vieille et périmée.

 

Votre caractère s’altère.

 

Quand on vous demande : “Et toi le boulot?” Vous bottez en touche, pas envie d’en parler.

 

Alors vous êtes trop vieille pour quoi exactement ?

 

Visiblement, pas trop vieille pour être super mal. 

Pas trop vieille pour avoir la boule au ventre le dimanche soir. 

 

Alors, oui, dites voir, vous êtes trop vieille pour quoi ?

 

Pour trouver un autre job :

Mais trouver un job est difficile pour tout le monde.

Si le recrutement est un peu plus compliqué pour les plus de 50 ans, il n’est pas impossible.

C’est sûre que si vous mettez votre étiquette “vieille” en première ligne, vous n’aurez pas la posture qui va bien en entretien. 

Vous avez probablement un bon réseau. 

Vous êtes une vraie pro. Alors si vous vous investissez dans une recherche d’emploi avec un beau CV et un bonne préparation, il y a toutes les chances que ça fonctionne.

 

Pour recommencer à zéro ailleurs : 

C’est à dire accepter une baisse de salaire conséquente.

Aujourd’hui vous avez un niveau de vie confortable, pas besoin de compter. Les vacances, resto, sorties…

La sécurité financière est super importante comme valeur chez vous (comme je vous comprends !)

Confortable sur le papier, parce que vous ne profitez plus vraiment.  Ce malaise au travail vous bouffe, vous rend triste ou amère.

 

Alors pourquoi ne pas baisser un peu ses revenus, mais retrouver un vrai plaisir dans ce qu’on fait.

 

Pourquoi ne pas tenter un side project : juste pour se tester et voir.

 

Je n’en ai plus pour si longtemps

Il est trop tard, j’aurais du changer avant. Mais maintenant c’est trop tard.

Sauf que si vous avez fait des études longues, l’âge de la retraite flirte avec les 65 ou 67 ans.

Alors à 50 ans il reste 15 ans à bosser.

C’est juste énorme 15 ans à être mal.

 

changer de carrière à 50 ans : pourquoi je ne suis pas trop vieille ?  Françoise Bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans.

Je n’ai pas l’énergie

ça, c’est parce que vous êtes mal au boulot.

Vous n’avez pas d’énergie parce que vous vous débattez en permanence dans une situation qui ne vous convient pas/plus.

Ce manque d’énergie ou de ressource n’a rien à voir avec votre âge et votre potentielle “vieillerie”.

Alors quoi faire ?

 

Je ne vais pas envoyer tout balader à mon âge !

 

Bah non, c’est pas ce que je dis non plus !

 

Mais ne rien faire n’est en aucun cas la solution.

 

Pensez qu’on va tenir, que ça va aller.

Continuer à être une bonne cocotte qui fait ce qu’on attend d’elle.

Ça vous parle ? (Moi, ça m’a parlé longtemps…)

 

Vous ne méritez pas de rester dans cette situation. 

 

Même si aujourd’hui vous ne voyez pas clairement de solution, je peux vous assurer qu’elle existe.

C’est possible de retrouver du plaisir et de la fierté à aller travailler à 50 ans.

 

Autorisez-vous à changer.

 

Il faut accepter d’analyser la situation, d’aller creuser là où c’est inconfortable.

Se reconnecter à ses envies, ses priorités, ses valeurs

travailler à un nouveau projet

enclencher une réflexion positive

lancer un nouvelle dynamique

 

Ne laissez pas vos talents s’étioler.

Ne vous cachez pas derrière votre âge. C’est juste un argument de votre ego pour ne rien changer.

Courbe du deuil d'apres E. Kübler Ross -  Françoise Bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans ans.

 

 

Je ne sais pas si vous connaissez la courbe du changement (ou du deuil d’E. Kübler-Ross).

Ce que dit cette courbe c’est que tout changement suit toujours le même processus.

L’enchaînement des étapes peut être plus ou moins rapide, mais pour tout changement, vous ne pouvez pas faire l’économie de ….

 

Pourquoi je vous parle de ça, c’est que si vous êtes dans la période down (dépression), l’étape suivante c’est l’acceptation. Le départ de la phase ascendante, tournée vers le futur et les envies. Une phase constructive et productive.

 

Alors que vous manque-t-il pour pour basculer dans cette phase ?

changer de carrière à 50 ans : pourquoi je ne suis pas trop vieille ?  Françoise Bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans.
changer de carrière à 50 ans : pourquoi je ne suis pas trop vieille ?  Françoise Bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans.
changer de carrière à 50 ans : pourquoi je ne suis pas trop vieille ?  Françoise Bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans.
Françoise

Françoise

Coach de carrière

J'accompagne les femmes de plus de 45 ans pour retrouver kif et fierté dans leur job.

Françoise Bourgouin - coaching de carrière

Vous avez envie de changement mais vous ne savez pas trop par où commencer ?

Réservez dès maintenant votre séance découverte.

30 min de coaching gratuites