Newsletter du Publié le 27/08/2020

Hello coqueliquette aux cookies,

Mon mari se fait chasser. (Par un recruteur, je te rassure. Pas par un prince sadique du fond de l’Oural, qui aurait des envies de viande fraîche. Quoique fraîche… on pourrait en discuter, mais ce n’est pas le sujet).

Rien d’extraordinaire en soi. Sauf que là, j’observe ses réactions avec un œil de coach ! Hé hé…

La première réaction, quand on t’appelle et que t’es tout seul dans un bureau fin Août (et quand tu n’es pas Kylian Mbappé et que tout le monde te veut dans son équipe), t’es flatté.

Ouais. Ton égo se redresse façon paon qui fait la roue. Finalement, c’est vrai que j’suis bon dans ce que je fais. Ça fait du bien.

Si, en plus, tu es un peu en manque de reconnaissance là où tu bosses (si, si ça existe 😉). C’est tout bonus.

Forcément dans ce premier contact, le salaire est au dessus de ce que tu gagnes en ce moment. La nana du cabinet de recrutement est hyper positive. Elle fait son job, mais toi tu as l’impression que c’est toi l’élu (genre elle n’a appelé que toi).

Résultat, tu vas vite (mal) refaire ton CV pour envoyer à la dame.

Ta motivation : EGO + FRIC

Dis comme ça, tu vois tout de suite que ça cloche. Que c’est pas une base hyper solide. Sauf qu’à ce moment là, dans ta tête, ce n’est pas dit comme ça. C’est un gloubiboulga d’envie, de frustration et de fantasme. Difficile de voir clair.

A la question : “Mais t’as ENVIE de changer?”
“Bah…chais pas…, j’ai le profil en tout cas”

Oui t’as le profil, sinon elle ne t’aurait pas appelé. Mais à part ça ?
“bah…chais pas…pas trop eu le temps de réfléchir.

Ça m’a fait penser à mes différents postes salariés.
Tu y vas parce qu’on veut bien de toi. Du moins, c’est comme ça que tu vois les choses à ce moment là.
Les postes s’enchaînent, suite de hasard ou de non choix. Ton salaire grimpe (c’est déjà ça).

Et tu reproduis toujours les mêmes schémas de relations dysfonctionnelles et de sur-adaptation. Tu finis même par te dire que le problème c’est peut être toi (#jsuisnulle).

Tu n’as jamais pris le temps de construire un projet pro à partir de toi. De ce qui compte pour toi (valeurs), de comment tu fonctionnes, de tes besoins.
Tu vois l’aspect financier et tu as la trouille de perdre ce que tu as. Avec le temps, tu ne sais même plus trop de quoi tu as envie ou alors c’est floutissime.

Alors tu restes.

Mais ça frotte de plus en plus.
Alors si, en cette rentrée bizarre post-covid (d’ailleurs “post”, c’est pas dit), tu as envie de prendre un peu de temps pour toi et de recul sur ton boulot. Je te propose un test (si tu l’as déjà fait n’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé en réponse à ce mail).
L’idée est de voir où tu en es côté taf et de te partager des pistes pour te mettre action.
Par quel bout attraper le problème (si problème, il y a 😉).
Où mettre ton énergie pour faire bouger les choses vers plus de kif.

Prends soin de toi et aime toi.

Françoise Bourgouin - coaching de carrière

Vous avez envie de changement mais vous ne savez pas trop par où commencer ?

Réservez dès maintenant votre séance découverte.

30 min de coaching gratuites