fbpx

Vous avez envie de changement professionnel. D’un grand changement. Pas juste le même poste ailleurs ou le poste d’à côté. Non. Autre chose.

Ça fait quelques années que ça vous travaille.

L’idée vient et repart. Mais elle devient de plus en plus insistante. En ce moment, elle pousse fort.

C’est là que vous dégainez votre arme fatale anti reconversion : le risque financier.

La peur de manquer. La mise en péril de votre famille. La précarisation de l’avenir de vos enfants. La potentielle clochardisation associée à votre transition pro. Rien de moins que la fin de votre monde.

J’ai l’air de prendre ça à la légère. 

Mais en fait non.

Cette peur de manquer, ce besoin de sécurité financière high level est souvent un des plus gros frein à la reconversion professionnelle (avec “j’ai pas d’idée”, mais c’est un autre sujet, dont je parle ici).

Chez les femmes, c’est encore plus fort. 

Attention, passage hautement scientifique ! Nous sommes programmées dans chacune de nos cellules pour assurer la survie de l’espèce humaine. Aussi la valeur sécurité est inscrite dans notre ADN. Enfin, dans nos croyances surtout.

Sérieusement, quand on arrive à 50 ans ou presque, on n’a pas envie de se priver de restos, de vacances, de ce qui fait que la vie est sympa. Et on associe, quasi systématiquement, une reconversion à une perte financière potentielle.

Alors comment faire ?

Devons-nous renoncer à une vie pro épanouie ? A une reconversion vers un job qui nous fait envie. 

NON !

Y a-t-il une potion magique pour lutter contre la peur de manquer argent ?

NON !

Ce risque financier brandit en bouclier anti-reconversion repose sur 2 piliers : 

  • des peurs 
  • des croyances sur l’argent 

Et il y a des choses à faire pour ramollir ces peurs et les dégonfler suffisamment pour pouvoir passer à l’action. (Oui je sais, ramollir et dégonfler, c’est moins glamour que la potion magique. Mais plus efficace !)

Nous verrons aussi comment faire évoluer notre relation à l’argent.

    1 – Qu’est-ce qui se cache derrière la peur de manquer d’argent ?

     

    Le Larousse dit pour “sécurité” : Situation dans laquelle quelqu’un, quelque chose n’est exposé à aucun danger, à aucun risque

     “Moi, ma valeur sécurité (sous entendue financière) est high level.” J’ai dit cela, je ne sais combien de fois avant ma reconversion. Une jolie façon de dire : j’ai la trouille et je ne bouge pas !

     La peur est une émotion négative. Mais c’est surtout un signal d’alerte. Ce sentiment de peur alerte sur un besoin qui n’est pas satisfait. Mais lequel ?

       Reconversion : La peur de l’inconnu

      Une reconversion professionnelle, c’est quitter un environnement connu pour aller vers une activité différente, pour l’instant peu connue (en début de projet), parfois assez floue.

      Changer de carrière c’est aussi changer d’identité. Aller vers une nouvelle version de soi même. Plus alignée, plus en accord avec ses valeurs. Mais qui peut faire peur : comment les autres vont accepter cette autre moi ? 

      C’est souvent associé à un saut dans le vide. Et ça, effectivement ça fait peur. 

      Sauf que la transition professionnelle, c’est tout sauf ça.

      C’est un chemin (plus ou moins long et sinueux) vers un nouvel endroit pro. Sur ce chemin, plus vous récoltez d’information, d’éléments factuels, plus vous avez d’échanges au sujet de votre projet de reconversion et plus la part d’inconnu diminue.

      Vous pouvez également vous faire accompagner.  

      Comment vaincre la peur de manquer d’argent dans une reconversion ? - françoise bourgouin coach de ta carrière après 45 ans -  #securitefinanciere #changementcarrière #coaching #reconversion  #changementprofessionnel #francoisebourgouin #coachdecarriereapres45ans #transitionprofessionnelle #bienetreautravail

        Reconversion : La peur de l’échec

        Changer de carrière pour aller vers un job plus épanouissant peut être vécu comme un challenge. 

        En fonction de son histoire scolaire, familiale, professionnelle, la peur de manquer d’argent, de ne pas gagner suffisamment peut être le symptôme d’une peur de l’échec. 

        C’est une forme de procrastination. Une excuse ultra valable pour ne pas agir.

          .

        Travailler sur ses peurs

        Je viens de vous citer 2 peurs “classiques. Mais la vôtre peut être d’un autre ordre, ou la combinaison de plusieurs.  

        Alors il peut être intéressant d’aller bien identifier toutes ses peurs liées au manque d’argent.

        J’ai beaucoup de clientes qui me disent  vouloir changer de vie pro. Et juste derrière arrive le “MAIS” la sécurité financière est hyper importante pour moi.

        La sécurité c’est juste ce qui est connu.

        SECURITE ≄ POSITIF

        Ce n’est pas ce qui est positif (pas uniquement).

        Rappelez vous d’où vient votre envie de changement de vie pro. Cette situation financière “confortable” est-elle si confort à vivre ?

        Quand vous pensez à votre “sécurité financière” associez-lui tous les points négatifs de votre vie pro actuelle. Et pas uniquement votre prime d’intéressement et les chèques déjeuners. 

        Cette “sécurité” c’est aussi au choix :  un management dysfonctionnel, une absence d’évolution, un manque de reconnaissance, une perte de sens, la liste peut être très longue.

        Que ressentez-vous ?

        Explorer votre(vos) peur.s liée.s à ce risque financier

        Prenez une feuille (et oui il faut bosser 😉)

        Listez tout ce qui peut vous arriver si vous gagnez moins.

        Ensuite, pour chaque ligne, comment vous pouvez éviter cette situation ou la rendre moins probable, moins impactante ?

        Enfin, si cette situation se produit, comment pallier, qui peut vous aider, quelles ressources vous avez ?

        Comment vaincre la peur de manquer d’argent dans une reconversion ? - françoise bourgouin coach de ta carrière après 45 ans -  #securitefinanciere #changementcarrière #coaching #reconversion  #changementprofessionnel #francoisebourgouin #coachdecarriereapres45ans #transitionprofessionnelle #bienetreautravail

        2 – Faire bouger son rapport à l’argent lors d’une reconversion

        L’argent : des croyances dans tous les sens

        Notre relation à l’argent est régi par des croyances. Elles peuvent être de différents niveaux.

         

        • identitaire  : c’est ce que vous avez hérité de vos parents (votre famille). Est-ce que vous étiez plutôt dans l’abondance ou est-ce que “un sous était un sou” ? Dans quelle relation à l’argent avez-vous été élevée ? Et qu’en gardez-vous ? Un attitude opposée ou  en gros la même chose que vos parents.

         

        •  sociétal : quelle est votre vision des gens riches dans la société? Des requins assoiffés ou des méritants qui ont réussis.

         

        • spirituel : que nous ayons eu une éducation religieuse ou pas, le bon ou le bien est souvent associé à  la pauvreté. Et l’argent, la richesse au mal, à la corruption.

         

        • dignité : la relation à l’argent peut être liée à son estime de soi. A la valeur qu’on s’accorde. La crainte de manquer d’argent dans un projet de reconversion peut être le révélateur d’un manque de confiance en soi.

        Identifier ses croyances personnelles

        Pour faire bouger son rapport à l’argent et commencer à lever le frein “risque financier”, il faut être au clair avec ses croyances personnelles sur l’argent.

        A quoi ça sert ? 

        Quand on en prend conscience de ses croyances, qu’elles sont écrites ou dites, on peut agir dessus. Les fragiliser, les ramollir et les faire évoluer. Ou se dire que c’est ok, je continue comme ça !

         

        Alors je vous propose de vous poser et d’écrire tout ce que vous pensez sur l’argent. Même des trucs que vous ne voulez pas trop vous avouer (sinon aucun intérêt). C’est entre vous et vous, alors go !

         

        Voici un début de liste pour vous inspirer, mais il y en a beaucoup d’autres. Trouvez les vôtres. 

          • Il faut travailler dur pour gagner de l’argent (no pain, no gain)
          • Avoir beaucoup d’argent, c’est louche.
          • Si je gagne de l’argent, c’est forcément au détriment de quelqu’un d’autre.
          • Les bonnes personnes font les choses gratuitement.
          • L’argent ne m’intéresse pas.
          • Je ne mérite pas d’avoir de l’argent.
          • Je trahis ma famille si je gagne de l’argent.
          • Je ne peux pas gagner plus que mon père/ma mère.
          • Je ne sais pas gérer l’argent, je vais me faire avoir.
          • Je suis un panier percé
          •  L’argent n’est pas important. Il ne fait pas le bonheur. Ce qui compte, c’est la santé / famille / l’amour / etc. »
          • L’argent est une ressource limitée; il ne pousse pas dans les arbres. »
          • etc…

        Relisez votre liste d’affirmations concernant l’argent.

        Comment vous sentez-vous avec ces affirmations ?

        Quels contre-exemples pouvez-vous trouver à chaque ligne ?

        Comprendre sa relation à l’argent

        Nos croyances ont certainement influencé notre relation actuelle à l’argent. 

        Dans cette partie, je me réfère au livre de Christian Junod – “Ce que l’argent dit de vous” *.

        Il y décrit les 3 relations possibles avec l’argent.

        Le mode “écureuil”

        L’écureuil est prévoyant et stocke des réserves de noix et noisettes pour l’hiver.

        Les personnes “écureuil” veillent à avoir un solde positif à la banque. Elles peuvent se faire plaisir, mais c’est planifié et réfléchi. Elles ont une relation positive avec l’argent.

        Elles vont avoir tendance à attendre d’avoir le bon montant épargné avant de passer à l’action.

        Reconversion et mode écureuil : il y a souvent une insécurité intérieure. Tout le travail sur soi pour construire son futur projet pro et partir de soi (qui je suis, valeurs, talents…) contribuera à diminuer cette insécurité. La mise en action deviendra alors possible. 

         

        Le mode “sabotage”

        Les saboteurs associent surtout des choses négatives à l’argent. Ils ont tendance (inconsciemment) à le repousser, à faire en sorte qu’il n’arrive pas à eux. Ces personnes vont avoir tendance à sous évaluer leurs prestations / produits. Elles auront du mal à demander et recevoir de l’argent pour leur travail.

        Reconversion et sabotage : Il y a vraisemblablement un syndrome de l’imposteur très présent. Aussi une difficulté à aller demander de l’aide ou de l’accompagnement. L’action sera alors à mettre sur la prise de conscience de sa valeur.   

        Le mode “montagne russe”

        Ce mode alterne entre les 2 précédents : des phases d’épargne et des phases de dépenses, sans plaisir. Un peu comme les gens qui ont une relation compliquée avec la nourriture (j’en fais parti !) et qui alternent régimes et poids maîtrisé avec périodes d’excès sans limite. 

        Reconversion et montagne russe : il est nécessaire de travailler ce qui amène les phases d’insécurité, pour pouvoir les limiter en fréquence et en intensité. 

        Comment vaincre la peur de manquer d’argent dans une reconversion ? - françoise bourgouin coach de ta carrière après 45 ans -  #securitefinanciere #changementcarrière #coaching #reconversion  #changementprofessionnel #francoisebourgouin #coachdecarriereapres45ans #transitionprofessionnelle #bienetreautravail

        3 – Booster sa confiance en soi pour déserrer le frein de la sécurité financière

         

        Enfin, la peur de manquer dans un projet de reconversion peut être l’expression d’un manque de confiance en soi. 

        Ce manque de confiance induit d’office qu’on ne trouvera pas un poste aussi bien rémunéré. Ou bien, qu’on ne vivra pas de son activité, si on veut se lancer dans l’entrepreneuriat.

        Cette fameuse “sécurité financière” protectrice est le miroir de la relation que nous entretenons avec nous même.

         

        Alors pour contrer cette crainte de manquer d’argent, le deuxième axe à travailler est la confiance en soi.

        Le sujet mérite un article complet, mais voici quelques pistes en attendant.

         

        Travailler sa confiance en soi

        Avoir confiance en soi, c’est avant tout se connaître, c’est croire en son potentiel et en ses capacités. Sa capacité à prendre des décisons, à poser des choix, à tenir ses objectifs, etc…

        La confiance en soi n’est pas un truc inné, un don que certains ont et d’autres pas.

        Ca se travaille. ça, c’est une bonne nouvelle. Avec de l’entrainement vous pourrez la booster.

        Bon ok, c’est plus naturel chez certains😉.

        La première chose est de s’accorder du temps pour travailler sur soi.

        Quels sont mes talents et mes compétences ?

        Quelles sont mes qualités humaines (soft skills)?

        Il est intéressant de : 

        • rebalayer sa carrière
        • lister toutes ses compétences
        • prendre le temps de voir combien elles sont nombreuses et riches
        • se rappeler les ressources auxquelles nous avons fait appel en situation difficile

         

        Certains tests de personnalité gratuit (contre un Email) en ligne peuvent vous aider à mettre des mots sur vos qualités.

        Il y a aussi le fameux test Gallup pour lister vos talents.

         

        Changer de vision sur l’échec

        Le blocage sur l’argent, je l’ai évoqué au début de cet article, peut aussi traduire une peur de l’échec.

        Il est alors important de faire évoluer sa vision de l’échec. 

         

        Pour la plupart, nous avons une vision de l’échec très scolaire. Se tromper, échouer, “c’est mal”, c’est dévalorisant. Alors, bien sûr, que personne n’en veut. Il faut tout faire pour l’éviter (y compris procrastiner).

         

        Par contre, si vous commencez à voir des tentatives infructueuses comme des sources d’informations, d’apprentissage. C’est très différent. 

        Ca fait moins peur. 

        Et plutôt que de balayer le loupé vite fait sous le tapis, si vous l’explorer pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné. Qu’est-ce qu’il faudrait faire différemment ?

        Là vous allez progresser. Vous aurez moins la trouille la fois d’après. 

        Votre curseur confiance en vous sera monté d’un cran.

        Exercice 

        Prenez le temps de vous poser dans un environnement calme et prenez une feuille et un crayon (ou un ordi, comme vous voulez).

        Commencez à noter vos réponses à ces questions. 

        1 – Si vous vous lancez dans votre projet de reconversion

        • Quels seraient les bénéfices d’un essai ou d’une réussite partielle ? 
        • Quels seraient les bénéfices d’un loupé ?

        en terme de compétences, de confiance, de ressentis, de relations, de finances, d’énergie…

        2 – Quel est le prix de l’inaction ?

        • à 6 mois
        • à 1 an
        • à 3 ans

        en terme de compétences, de confiance, de ressentis, de relations, de finances, d’énergie…

        Cette peur de manquer, de ne pas assurer financièrement peut évoluer. Elle fait partie des éléments à travailler dans un projet de reconversion. Si on l’ignore, on risque de se retrouver bloquer, quand la peur deviendra plus lourde que l’envie et l’énergie du projet.

        N’hésitez pas à me partager vos expériences en commentaire ou par mail. Je serai ravie de vous lire. Où en êtes-vous avec la sécurité financière ?

        Image par Gerd Altmann de Pixabay 

        Image par Nattanan Kanchanaprat de Pixabay 

        Pour votre bonne information, les liens soulignés en jaune sont affiliés. Je gagne quelques centimes si vous les utilisez pour acheter sur le site ciblé.

        Françoise Bourgouin - coaching de carrière

        Vous avez envie de changement mais vous ne savez pas trop par où commencer ?

        Réservez dès maintenant votre séance découverte.

        30 min de coaching gratuites

         

         

        Comment vaincre la peur de manquer d’argent dans une reconversion ? - françoise bourgouin coach de ta carrière après 45 ans - #securitefinanciere #changementcarrière #coaching #reconversion #changementprofessionnel #francoisebourgouin #coachdecarriereapres45ans #transitionprofessionnelle #bienetreautravail
        Comment vaincre la peur de manquer d’argent dans une reconversion ? - françoise bourgouin coach de ta carrière après 45 ans - #securitefinanciere #changementcarrière #coaching #reconversion #changementprofessionnel #francoisebourgouin #coachdecarriereapres45ans #transitionprofessionnelle #bienetreautravail
        Comment vaincre la peur de manquer d’argent dans une reconversion ? - françoise bourgouin coach de ta carrière après 45 ans - #securitefinanciere #changementcarrière #coaching #reconversion #changementprofessionnel #francoisebourgouin #coachdecarriereapres45ans #transitionprofessionnelle #bienetreautravail
        Comment vaincre la peur de manquer d’argent dans une reconversion ? - françoise bourgouin coach de ta carrière après 45 ans - #securitefinanciere #changementcarrière #coaching #reconversion #changementprofessionnel #francoisebourgouin #coachdecarriereapres45ans #transitionprofessionnelle #bienetreautravail
        Comment vaincre la peur de manquer d’argent dans une reconversion ? - françoise bourgouin coach de ta carrière après 45 ans - #securitefinanciere #changementcarrière #coaching #reconversion #changementprofessionnel #francoisebourgouin #coachdecarriereapres45ans #transitionprofessionnelle #bienetreautravail