Reconversion : comment passer à l’action maintenant ?

par | Publié le 17/08/2022

Cela fait des mois (voire des années si on est honnête) que vous avez envie de changement professionnel : cette fameuse reconversion. L’idée vient et repart. Ces derniers temps, elle se fait de plus en plus insistante, mais vous n’arrivez pas à passer à l’action. Le temps passe. Il semble vous manquer le coup de pied au cul dont parlent toutes mes clientes quand je leur demande ce dont elles ont besoin, maintenant (je vous rassure, je ne frappe personne. Même pas ceux qui insistent !).

Le temps passe, votre inconfort au travail augmente et votre confiance en vous se tarit doucement. Arghhh…. je vais être trop vieille, c’est bientôt foutu ! Nous, les femmes, sommes très douées pour voir des horloges biologiques un peu partout. Bon, faut dire, que notre environnement fait en sorte qu’on les voit.

Alors comment faire pour se mettre en action, maintenant, au sujet de votre carrière ?

Dans cet article, nous verrons :

1 – Qu’est-ce que ça veut dire passer à l’action ? Histoire d’être bien d’accord que nous parlons de la même chose. Il y a peut-être des actions que vous ne voyez pas.

2 – Les freins qui vous empêchent de passer à l’action : en prendre conscience, c’est déjà régler une bonne partie du problème.

3 – Comment faire pour passer à l’action maintenant (juste après avoir fini l’article) ? Je vous partage les ingrédients et des exercices d’autocoaching qui fonctionnent avec mes clientes. À vous de les tester et de garder ceux qui vous conviennent.

1 – Passer à l’action : c’est faire quoi ?

Vous vous dites peut-être que c’est évident. Mais c’est toujours important de préciser de quoi l’on parle.

Quand vous pensez à votre futur professionnel, ce peut être une évolution en interne, un poste dans une autre entreprise, ou carrément une reconversion vers un nouveau métier, voire, vous mettre à votre compte et créez votre activité. Ce que je viens de décrire, c’est la finalité. Le mammouth ou l’Everest, comme vous voulez.

Quand vous vous projetez à la fin, vous imaginez comment vous serez.

Vous serez épanouie, plus sereine, alignée.

Hors, se mettre en action, c’est FAIRE quelque chose. Aussi, quand vous vous projetez dans le futur et que votre objectif à atteindre est formulé en terme d’état (je serai ceci ou cela), demandez vous :

AUTOCOACHING

Être ceci, c’est faire quoi ?

Quel comportement j’aurai, quand je serai cela ?

Atteindre cet état, c’est progresser sur quoi ?

Pour passer à l’action, il est nécessaire de traduire l’état désiré en trucs à faire.

Ensuite, il est possible que vous soyez déjà en action, mais comme vous n’avez pas de système de mesure, vous ne pouvez pas évaluer votre progression (on y revient dans la partie #3).

2- Les freins qui vous empêchent de passer à l’action

Pourquoi je n’y vais pas ? Je procrastine ?

Identifier ce qui vous retient d’avancer est une première action. Prendre conscience de la nature du blocage, c’est déjà, en partie, le dénouer. Cela fait partie du processus de reconversion ou de transition professionnelle.

Le manque de confiance en soi

J’en parle ici, dans cet article et là, dans le podcast de Claire Flury

Passer à l’action sous le regard des autres

Que vont penser mes collègues ? Est-ce que je ne les trahis pas ? Sur le papier, tout semble réuni pour que ça fonctionne, que vont dire mes parents, mes amis, mon conjoint… ? Pourtant, vous avez envie de vous sauver en courant. Si ce regard des autres vous bloque, il y a plusieurs solutions :

– vous faire accompagner par un professionnel qui vous aidera à amoindrir son effet.

– aller à la rencontre de nouvelles personnes et partager avec elles votre envie de changement pour avoir un nouveau regard porté sur vous.

La peur et le flou

La peur est un réflexe primaire, naturel et salutaire. Notre cerveau l’active à chaque fois qu’il est confronté à une situation inconnue. C’est un message d’alerte. Rien de plus.

Il est intéressant d’aller voir d’où vient cette peur. Elle est souvent liée à un manque d’information (d’où l’inconnu).

Au départ d’un projet de reconversion, il y a une vague idée, mais l’ensemble est flou. Plus on vieillit et plus on acquiert d’expérience, plus cette zone de flou est inconfortable et difficile à franchir pour avancer.

L’âge : un frein pour sa reconversion ?

Si comme certaines clientes et moi, vous abordez cette transition professionnelle à l’approche de la cinquantaine (ou après), toutes les croyances sur l’âge vont venir vous chatouiller. J’en parle dans cet article.

J’ai abordé les principaux freins que j’ai rencontrés lors de ma reconversion et ceux que je vois chez mes clientes. La liste n’est pas exhaustive et vous pouvez en avoir d’autre. L’important, c’est d’être la plus honnête possible avec soi-même et d’accepter ce blocage. Sans le mettre sous le tapis en se disant qu’on verra après. Il finira toujours par ressortir !

 Autocoaching

Vous pouvez aussi tester l’outil de Byron Katie “The work” pour débloquer la situation et stopper la rumination. Il s’agit d’apprendre à retourner une situation par un système de 4 questions.

Vous posez votre frein par écrit puis vous répondez (par écrit toujours) aux questions suivantes.

Q1. Est-ce vrai ?

La réponse aux deux premières questions est d’une seule syllabe : soit oui, soit non. C’est entre vous et vous, soyez la plus honnête possible. Si votre réponse est OUI, passez à la question 2. Si c’est NON, ressentez ce qui se passe à l’intérieur de vous à l’écriture de ce NON, puis passez à la question 3.

Q2. Comment pouvez-vous être absolument certaine que c’est vrai ?

 Prenez un temps pour argumenter factuellement ce OUI. Et voyez ce qui vous vient. Notez-le.

Q3. Comment réagissez-vous, que se passe-t-il, quand vous croyez cette pensée ?

Fermez les yeux et observez les sentiments, les sensations corporelles et les comportements qui surviennent lorsque vous croyez cette pensée. Notez et rapportez les réponses à l’une des questions suivantes :

Quelles images voyez-vous, passées ou futures, et quelles émotions ou sensations physiques surgissent lorsque vous êtes témoin de ces images ? Comment avez-vous traité l’autre personne ? Comment vous êtes-vous traitée? Des obsessions ou des dépendances commencent-elles à apparaître lorsque vous croyez cette pensée ?

Q4. Qui seriez-vous sans cette pensée ?

En fermant les yeux, revenez à la situation. Prenez un moment pour réfléchir, observer et revivre la situation, cette fois sans y penser. Que se passerait-il sans cette pensée ? Comment verriez-vous ou ressentiriez-vous l’autre personne ? Laissez tomber tous vos jugements. Notez ce qui vient.

3 – Passer à l’action : je fais comment ?

3.1 – Je me connais et me reconnais

Si vous commencez à vous dire que vous avez besoin d’être plus ceci ou moins cela pour vous lancer dans votre projet de transition professionnelle, il ne se passera rien.

Une action peut être de lister et de remonter en conscience toutes vos ressources disponibles : vos compétences, vos atouts, vos talents et vos points de vigilance (c’est ce qu’on fait en début de bilan de compétences). Vous en aurez besoin pour votre futur CV et vos entretiens à venir. Ce retour sur vos réalisations et vos ressources est un boost de confiance qui est toujours bon à prendre dans cette période de transition.

Être au clair sur vos pièges habituels vous permettra de savoir sur quoi ou à qui demander de l’aide. Un projet de reconversion prend du temps et ne se mène pas toute seule. C’est le moment de faire appel à votre réseau.

Par exemple : vous savez que l’engagement vis-à-vis de quelqu’un d’extérieur sera plus fort que votre procrastination (toujours ce regard de l’autre). Alors partager votre action à venir avec une copine ou votre coach : vous avez votre levier de motivation pour vous mettre en action.

Dans la connaissance de soi, il y a également votre niveau d’énergie dont il est nécessaire de prendre soin pour être sûre d’aller au bout de votre projet.

Les tests de personnalité au service de votre action de reconversion

Vous pouvez également utiliser les tests de personnalité. Je les utilise dans de nombreux accompagnements. Ce ne sont pas des baguettes magiques, mais ils permettent de mettre des mots sur qui vous êtes et comment vous fonctionnez. Moins on parle d’un sujet, moins on a de vocabulaire pour le décrire. Les femmes qui font passer tout le monde avant elles (j’en suis) ont souvent du mal, en début de projet reconversion, à se trouver des qualités et à en parler. Les tests de personnalité servent à cela. L’important est de pouvoir échanger sur les résultats avec une copine ou un coach pour les affiner et vous les approprier. Vous pourrez ainsi déterminer les stratégies de projet qui sont le plus adaptées à qui vous êtes. Un projet de reconversion professionnelle prend du temps, il est important de respecter votre écologie personnelle.

3.2 – Petits pas : je découpe le mammouth pour passer à l’action.

Le processus de transition professionnelle prend du temps. L’objectif final peut sembler très loin et énorme. Si je vous mets devant un mammouth et vous demande de le manger (requête bizarre, je vous l’accorde), vous me direz que c’est impossible.

La solution : découper le mammouth en fines tranches (l’image est cruelle, mais, en général, elle marque les esprits.)

C’est la théorie de petits pas (en version préhistoire). Elle permet de s’adapter à votre niveau de confiance et d’énergie actuel. Si vous n’arrivez pas à réaliser une action, c’est qu’elle est encore trop “grosse”. Cherchez à la découper en plusieurs éléments.

Par exemple : je dois contacter un ancien collègue pour des infos sur une formation qui m’intéresse.

1 – je cherche ses coordonnées

2 – je prépare mon pitch pour présenter mon projet

3- je m’entraine à haute voix à pitcher

4 – je prépare les questions que je veux lui poser

5 – je rédige le mail de demande de rdv

6 – je me relie et envoie

7 – je relance si aucune nouvelle après quelques jours

8 – vous fixez le rdv

9 – réalisation du rdv

10 – débriefe des infos obtenues et des ressentis lors de cet échange

3.3 – Je me fixe des objectifs SMARTE

Reconversion : passer à l’action maintenant avec des objectifs SMARTE - Françoise Bourgouin - coaching carrière et bilan de compétences.

Les objectifs, ce n’est pas sexy. Mais c’est une bonne façon d’avancer. S’ils sont SMARTE, ils vont vous permettre de prendre la mesure de ce que vous faites et de cadencer dans le temps. Je ne vais pas trop détailler, car vous trouvez des infos partout sur cette notion.

S – spécifique 

Il s’agit de rendre votre objectif le plus concret et détaillé possible. N’hésitez pas à utiliser le QQOQCCP (Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi) même si toutes les questions ne sont pas nécessaires à chaque fois.

M – Mesurable 

Il est important de quantifier ou décrire ce qui définira l’atteinte de l’objectif. Le plus simple c’est un chiffre, mais ça peut être un ressenti (je n’aurai plus de boule au ventre), l’obtention d’une réponse positive, etc…

A – Atteignable / Acceptable 

Vous évaluez les ressources qu’il vous faudra mobiliser pour l’atteindre et éviter la procrastination. Je rajoute “acceptable” sur ce “A”, car cet objectif doit également être conforme à vos valeurs et à ce qui compte pour vous.

R – Réalisable 

ça doit vous sembler possible. Un peu ambitieux, mais possible, sinon vous allez procrastiner, puis vous sentir nulle de ne pas l’avoir atteint. Donc inutile de vous fixer un objectif si vous ne pensez pas que c’est réalisable. Dans ce cas, découpez le jusqu’à ce que les morceaux soient réalisables.

T – Temporellement défini 

Cet objectif a une échéance dans le temps. Celle-ci pourra être revue s’il y a des impondérables, mais dès le départ, vous avez en tête une date ou un délai de réalisation.

E – Écologique 

J’aime bien rajouter ce “E”. L’objectif doit être écologique pour vous. Il doit respecter vos valeurs, votre niveau d’énergie. L’idée n’est pas d’y aller en force, même si vous savez bien faire !

Toute la difficulté est de trouver un équilibre entre ambition et écologie personnelle.

3.4 – Je suis, je mesure et j’ajuste mes actions

 

Fixer des objectifs, c’est le départ. En général, on est tout feu tout flamme, excitée à l’idée de faire bouger les chose et notre vie professionnelle. Mais, le quotidien reprend vite le dessus si vous ne mettez pas en place un système de suivi. Rien de très compliqué dans la méthode, mais toujours difficiles à faire, car se trouver du temps pour soi, ce n’est pas notre fort.

Je vous propose de fixer un rendez-vous avec vous-même dans votre agenda. Au même titre qu’un rendez-vous pro. À vous de définir la fréquence, mais vous devez le tenir. C’est ça le plus difficile.

Ce sera un temps de prise de recul sur votre projet. Ce temps peut être un temps d’échange avec une copine ou un coach pour vous aider à faire le tri et, surtout, à ajuster vos objectifs pour la suite. parce qu’un objectif n’est pas fixé de manière immuable. Votre niveau d’information va aller en grandissant au fur et à mesure de votre projet. Vous pourrez alors affiner vos objectifs, et les réorienter en fonction de vos progrès.

Ce temps vous sert aussi à mesurer le chemin parcouru et à sortir la tête du guidon ! Il est important de ne pas toujours être focus sur l’objectif final et de profiter du chemin que vous êtes en train de suivre, voire de défricher !

3.5 – Je célèbre la progression de mon projet de reconversion

Enfin, à ne surtout pas oublier, célébrez vos avancées.

Je sais que ça vous semble prétentieux, au départ, que vous ne méritez pas pour si peu ! Avouez que c’est ce que vous pensez ;).

Je ne vous dis pas de faire une chouille avec 50 personnes dès que vous avez terminé une enquête métier. Mais simplement prendre un temps pour vous dire que vous êtes satisfaite et fière de vous. C’est une façon de se reconnaitre et d’ancrer nos réalisations. Tout cela participe à entretenir et faire grandir votre confiance en vous.

Si vous passez tout de suite à l’objectif d’après (je vous connais 😉 et zappez ce temps de célébration et de récompense (qui peut être très court, juste le temps d’une tasse de thé et d’un carré de chocolat), vous vous priverez d’un bénéfice important : la prise de conscience de vos ressources et de votre potentiel.

A chaque fin d’accompagnement, j’invite me clientes à s’offrir un cadeau pour célébrer cette étape qu’elle vienne de franchir. Cela permet d’ancrer également le sentiment d’accomplissement et les émotions positives liées à ce moment. Il sera précieux de pouvoir s’y reconnecter dans des moments de doutes qui peuvent toujours se présenter dans un tel projet de transition professionnelle.

Pour résumer :

si vous avez lu jusqu’ici bravo ;), c’est une première action :

1 – je clarifie : je décline mon idée en “quoi faire”

2 – j’identifie mes freins et je les travaille

3 – je me connais : j’utilise tout ce qui peut m’aider à être au clair sur mes fonctionnements et ce qui est écologique pour moi.

4 – je découpe le mammouth en tranches fines

5 – je fixe des objectifs SMARTE

6 – je planifie un temps de suivi et d’ajustement

7 – je célèbre mes avancées sans attendre la fin du chemin

Si vous vous sentez un peu perdue ou éparpillée, je vous explique comment commencer votre transition professionnelle dans cet article.

Françoise Bourgouin - coaching de carrière

Vous avez aimé cet article ? Retrouvez toutes mes ressources (gratuites pour la plupart) pour vous aider à clarifier votre futur professionnel. Webinaires, exercices d'auto-coaching, master classe... J'y aborde la confiance en soi, la relation à l'argent, comment avoir des idées, votre CV et bien d'autres choses.

Vous vous interrogez sur le bilan de compétences ou le coaching, venez m’en parler en rdv exploratoire. Mon agenda vous attend ici. Ce sera un premier pas pour reprendre la main sur votre vie professionnelle.

 

Vous pouvez également me suivre sur LinkedIn chaque semaine.

Reconversion : passer à l’action maintenant - Françoise Bourgouin - coaching carrière et bilan de compétences. #coaching #bilandecompetences #troyes #femmes50ans
Reconversion : passer à l’action maintenant - Françoise Bourgouin - coaching carrière et bilan de compétences. #coaching #bilandecompetences #troyes #femmes50ans
Reconversion : passer à l’action maintenant - Françoise Bourgouin - coaching carrière et bilan de compétences. #coaching #bilandecompetences #troyes #femmes50ans
Reconversion : passer à l’action maintenant - Françoise Bourgouin - coaching carrière et bilan de compétences. #coaching #bilandecompetences #troyes #femmes50ans

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This