Recherche d'emploi, projet de reconversion ou bifurcation professionnelle, l'enquête métier est un outil précieux. Si on trouve des ressources infinies sur le net, il est plus difficile d'y trouver votre ressenti ou le vécu d'une personne dans sa situation professionnelle. Pour confronter votre idée de reconversion à la réalité, rien de tel que le monde réel.

L'enquête métier va vous permettre de valider cette envie qui vous trotte dans la tête. De quitter le fantasme pour la confronter à la réalité. Elle vous guérira ou préviendra du syndrome de la chambre d'hôtes ;). Vous savez ce rêve d'accueillir des gens dans un bel endroit, restaurer avec amour et d'échanger avec des personnes de tous horizons. Ce rêve qui se transforme à être 24h/24 au service de gens ultra exigeants, jamais satisfaits et parfois peu respectueux (j'exagère à peine).

Si l'enquête métier est un élément très important dans votre projet de transition pro, elle n'a d'intérêt que si vous avez défini, au préalable, votre cahier de charge personnel. Vos valeurs, vos besoins, vos objectifs, vos souhaits d'équilibre pro/perso, etc... et si vous êtes au clair avec vos compétences et vos talents.

Sinon vous ne saurez pas ce que vous cherchez avec suffisamment de précision et vous n'aurez pas de référentiel pour évaluer les informations collectées et orienter vos questions de façon pertinente.

enquête métier - francoise bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans

Pourquoi faire une enquête métier : les enjeux


Il y a 2 niveaux d'enquête métier :

  • L'enquête découverte : vous êtes en quête d'idée de reconversion. Vous êtes encore dans le flou du début de votre recherche et vous avez besoin d'élargir au maximum votre champ de vision et de connaissances. Cette enquête "découverte" est une première approche, dont l'objectif est principalement de collecter de l'information et créer des liens nouveaux.
  • L'enquête validation : vous avez votre projet qui se précise et cette enquête va vous permettre de valider que ça colle bien avec l'idée que vous vous en faite. C'est de celle-là que je parlerai dans la suite.

L'enquête métier va vous permettre de collecter un maximum d'informations sur une activité. Logiquement plus un domaine est connu et moins il fiche la trouille. Donc, un des enjeux de cette enquête est d'apaiser vos craintes quant à un changement professionnel majeur.

Après le virtuel de vos recherches en ligne, l'enquête métier vous confrontera à la réalité. Elle vous aidera à sortir du fantasme qui accompagne tout début de projet. Elle peut aussi remettre en cause certaines croyances limitantes (on n'en vit pas, je ne serai pas légitime....)

L'enquête métier participe à la validation de votre projet professionnel

À condition que vous ayez défini clairement votre cahier des charges perso (valeurs, besoins, objectifs, compétences, talents...), elle vous permettra de définir ce qu'il vous faut mettre en œuvre sur cette voie professionnelle : compétences, formation, temps, etc...

Par la même occasion, vous pouvez valider la faisabilité de votre projet par rapport à votre réalité personnelle (besoins, envies, contraintes..).

L'enquête métier permet aussi de se faire connaître et de développer son réseau.

C'est d'autant plus intéressant si vous souhaitez changer complètement de voie professionnelle. Plus vous parlerez de ce nouveau projet et plus vous aurez d'interactions à ce sujet, plus vous augmentez vos chances d'opportunités.

L'enquête métier est aussi un bon outil pour améliorer sa confiance et sa posture :

Dans une période de reconversion, où on peut se sentir fragilisée.

  • gagner en confiance : entre la préparation et la réalisation, ce sont autant de "petits pas" et mise en action au service d'une confiance reboostée.
  • développer une posture professionnelle (parfois mise à mal par une période de chômage)
  • réagir aux refus et aux déceptions : gérer les émotions, se préparer aux futurs obstacles d'une recherche d'emploi et/ou d'une reconversion.
  • adapter et revoir sa stratégie en fonction des résultats d'un premier rendez-vous

Vous l'aurez compris, l'enquête métier n'est pas une recherche d'emploi, mais un outil d'aide à la décision.

Comment préparer mon enquête métier ?


La préparation est cruciale.

Pour, au moins, 2 raisons :

  • si vous rentrez en contact avec quelqu'un, à froid, avec des questions vagues, vous avez de grandes chances de vous faire jeter (et vous n'avez pas vraiment besoin de ça en ce moment !)
  • pour obtenir les bonnes réponses, vous devez savoir ce que vous cherchez et ce que vous attendez de cet échange.


Qu'est-ce que je veux obtenir comme réponse ?

En quoi c'est important pour moi ?

Qu'est-ce que je veux en faire ensuite ?

Quelles informations me manquent sur cette piste ?

La préparation ne consiste pas uniquement à construire votre questionnaire. Il y a également votre démarche de recherche et de prise de contact. Si vous êtes timide, plus vous aurez préparé, plus ce sera confortable le jour J.

Plus vous serez claire dans vos attentes et plus votre prise de contact sera cadrée, plus cela incitera les personnes contactées à vous répondre positivement. Le professionnel doit comprendre que ce n'est pas une candidature. Bien préparée, vous enverrez un signal de professionnalisme, même si vous êtes encore dans le flou sur vos choix (c'est normal à ce stade !)

Aussi, soyez claire et concise, annoncez le pourquoi, la durée, voire quelques exemples de questions. Si la personne n'est pas disponible, demandez quand la rappeler.

Pendant l'entretien, gardez à l'esprit ce que vous attendez, ne vous laissez pas embarquer par un bavard en manque de reconnaissance. Veillez à demander une autre mise en relation ("à votre avis, avec qui je devrais en parler après vous ?")

Bref soyez aussi pro qu'au boulot !


Qui interroger et où les trouver ?

Commencer par le plus simple : solliciter votre réseau. Il est plus facile d'entrer en contact "de la part de..." qu'à froid.

N'oubliez pas que votre réseau, ce n'est pas uniquement le pro. C'est toutes les personnes que vous connaissez : famille, amis, relation du club de sport, parents d'élève, collègue de votre conjoint, clientes de la coiffeuse, etc.... Plus vous parlerez de votre projet, plus vous aurez de chance de tomber sur quelqu'un qui connait quelqu'un qui .... peut vous répondre ;).

Vous pouvez aussi solliciter des personnes via les réseaux sociaux (ex : LinkedIn). Beaucoup de gens sont ok pour partager leur expérience. D'autant plus s'ils ont fait une reconversion. Parler de soi et de son parcours est finalement assez rare et toujours valorisant.

N'hésitez pas à aller voir du côté de :

  • Des salons professionnels, des forums et salons pour l'emploi
  • Vous avez une ou plusieurs formations en vue, interrogez des anciens élèves (ils vous donneront des infos précieuses pour faire votre choix)
  • Il y a de nombreux sommets en ligne, repérez les intervenants qui vous inspirent, commentez leur conférence. S'ils vous répondent, le contact est engagé, à vous de jouer pour la suite !
  • Utilisez les services des sites qui proposent de tester un métier

Combien d'interviews réaliser ?

Ayez à l'esprit que chaque personne va vous partager SA réalité et SA vision, avec ses filtres et son vécu personnel. Une seule interview vous fera avancer, mais vous donnera un seul angle de vue. Si vous tombez sur un passionné qui ne compte pas ses heures, il/elle aura tendance à gommer l'équilibre vie pro / vie perso, qui peut être important pour vous. Si vous interviewez une personne en perte de sens, elle risque de vous donner une vision négative du poste.

Il est donc intéressant, si possible, d'interroger 2 à 3 personnes minimum pour avoir une représentation la plus fiable de la réalité du métier.

enquête métier - francoise bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans

Mon questionnaire enquête métier


Vous avez eu un premier contact pour caler le rendez-vous, donc vous vous êtes déjà présentée. Lors de l'interview, représentez-vous rapidement, mais ne racontez pas votre vie ! Surtout, redonnez le cadre de l'entretien : objectif + durée

Je vous partage ci-dessous des idées de questions (que vous retrouvez partout sur le net ;). Personnalisez-les en fonction de vos objectifs et de votre cahier des charges personnel (besoins, valeurs, mode de fonctionnement...)

Par exemple :

Vous voulez retrouver un meilleur équilibre vie pro / perso, interrogez votre interlocuteur sur son équilibre à lui, comment il le gère ? Quelles sont les possibilités de télétravail ?

Vous êtes en quête de sens, demandez-lui ce qui fait sens dans son job. Quelles sont ses sources de satisfaction ? Quelles valeurs, ce job vient nourrir chez lui/elle ?

Mon interlocuteur : j'ai rencontré...

  • Nom
  • Métier
  • Téléphone
  • Entreprise
  • Contact obtenu par ....

Le contenu du métier et les tâches

Évitez dans votre enquête métier les questions trop vagues du style “pouvez-vous me décrire votre métier ?” Votre interlocuteur va vous raconter sa vie et vous n'obtiendrez pas forcément toutes vos réponses. Il est important de cadrer avec des questions assez précises.

Orientez plutôt la question en lui demandant le contenu du métier au quotidien. “C’est quoi une journée type ?”

Comme pour votre CV, pensez données chiffrées, quantifiée, verbes d'action. "Responsable" ne veut rien dire si vous ne connaissez pas l'effectif, le budget, le nombre de clients, etc....

Commencez par vous intéressez à votre interlocuteur :

  • son histoire (en 2 min !)
    • Qu’est-ce qui l’a amené à choisir ce métier ?
    • Quel est son parcours professionnel ?
  • son quotidien
    • les activités et tâches qui occupent la majeure partie de son quotidien ?
    • les tâches plus secondaires ou occasionnelles ?
    • son niveau de responsabilité

Les compétences requises

Il est intéressant d'être allée consulter la fiche métier avant (ex fiche ROME de Pôle Emploi) et de comparer, d'orienter vos questions sur les écarts que vous constatez, pour comprendre la diversité du métier selon les entreprises.

  • les compétences techniques et opérationnelles nécessaires ?
  • les compétences pré-requises à maîtriser ?
  • quelle expérience particulière est requise ?
  • les soft skills essentielles pour être bien dans son poste et ses relations pro

L’environnement et les conditions de travail

  • Quelles sont les conditions dans lesquelles il/elle travaille ? (Seul où en équipe, relations hiérarchiques, les temps de travail, les déplacements, la part d’autonomie et d’initiative, etc...)
  • Quel est l’environnement de travail particulier à ce métier ? (Lieux de travail, relations, ambiance, etc.)
  • Quels sont les outils et méthodes que vous avez à disposition ? (logiciels, équipement, mode op....)
  • L’accès au métier

    Y a-t-il besoin d’une formation ou plutôt d’une expérience ?

  • Si une formation est nécessaire, quels sont les diplômes reconnus ? y a-t-il possibilité de VAE ?
  • Est-ce qu’il existe des formations alternatives ?
  • Quelles sont les recommandations en termes de formation ?
  • Comment votre interlocuteur est rentré dans ce domaine ? (Stage, recrutement, relation ?)
  • Quelles qualités sont à démontrer lors du recrutement ?
  • L’avenir du métier

    Quel est l’état du marché du secteur ?

  • Est-ce que le secteur recrute en ce moment ?
  • Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière du métier ?
  • Quelle est son opinion vis-à-vis du futur de son métier ?
  • La rémunération

    Le sujet peut être délicat. Beaucoup de personnes ont du mal à parler de leur salaire. À vous de sentir les dispositions de votre interlocuteur sur le sujet. Vous pouvez alors orienter sur les possibilités d'évolution ou sa connaissance éventuelle du salaire moyen du marché.

    • Quel est le salaire moyen pour un débutant
    • Quel est le salaire moyen après 5 ans d’expérience ?
    • Quelles sont les possibilités d’augmentation ?

    Les contraintes du métier

    • Quel est l’état du marché du secteur ?
    • Est-ce que le secteur recrute en ce moment ?
    • Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière du métier ?
    • Quelle est son opinion vis-à-vis du futur de son métier ?

    Les conseils et les recommandations

  • Quels conseils pour quelqu'un qui veut débuter dans le métier ?
  • Quelles infos il/elle aurait aimé avoir au début ?
  • Connaissez-vous d’autres professionnels susceptibles de répondre à mes questions ?
  • enquête métier - francoise bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans

    Questions pour un entrepreneur

    Si vous avez un projet de création d'entreprise, vous allez contacter des entrepreneurs. Là encore, la trame de questions est à façonner en fonction du type d'entrepreneur. Vous ne poserez pas les mêmes questions à une prof de yoga freelance, un menuisier ou un patron de PME.

    Voici quelques questions que vous pouvez ajouter aux précédentes (ou remplacer) pour votre interview "entrepreneur".

    L’environnement et les conditions de travail

  • Quelles sont les conditions d’exercice? (horaires, déplacements, spécificités etc.)
  • l'environnement de travail ? (lieux, tiers-lieux, relations avec les clients, les fournisseurs, les prestataires, etc.)
  • Pourquoi avez-vous fait ces choix ? (espace coworking ou bureau à la maison)
  • Quels locaux, quel matériel, équipement ou technologies sont nécessaires?
  • Comment gérez-vous la solitude de l'entrepreneur ?
  • Comment conciliez-vous entre vie perso et vie pro, arrivez-vous à maintenir une "étanchéité" ?
  • La vie de l’entreprise

  • Quel temps consacrez-vous à votre cœur de métier ?
  • Quel temps consacrez-vous à l’administratif et à la prospection, à la relation client ?
  • Quelles tâches déléguez-vous ? Auprès de qui ? Pour quelles raisons ? Quel budget ?
  • Comment avez-vous construit l’image de votre entreprise ?
  • Combien de temps vous a-t-il fallu pour en vivre ?
  • Quel est votre business modèle ?
  • Comment gérez-vous votre communication : site web, blog, présence sur les réseaux sociaux ? Qui s'en occupe ? Pourquoi ?
  • La création d'entreprise

    • Quel statut ? Et pourquoi ?
    • Quelle formation est nécessaire pour créer ce type d’entreprise ?
    • Quelles formations recommanderiez-vous ?
    • Quel investissement de départ ?
    • De quel accompagnement à la création d’entreprise avez-vous bénéficié ? Lequel recommanderiez-vous ?
    • À quels réseaux d'entrepreneur appartenez-vous ? Quels bénéfices ?

    Comment exploiter votre enquête métier

    Chaque personne a sa vision, ses filtres et sa réalité concernant son activité. Ayez à l'esprit que c'est SA représentation qu'il/elle vous partage en répondant à vos questions. Ce n'est pas une vérité universelle.

    il est intéressant après l'entretien de remettre vos notes au propre et d'analyser des infos reçues par rapport à vos envies, vos besoins, votre vision :

    Après cet échange, votre ressenti est-il globalement positif ou négatif ?

    D'où vient de sentiment ?

    Est-ce que ça a été fluide ?

    • qu'est-ce qui vous motive ?
    • les points forts pour vous
    • les points de vigilance
    • de quoi avez vous besoin pour y accéder (formation, temps, revenu, etc...)
    • est-ce réaliste compatible avec votre réalité ?

    C'est aussi l'occasion de mettre à jour et d'adapter votre liste de questions, en fonction de ce qui vous a semblé inutile ou manquant.

    C'est évident, mais pensez à envoyer un mail de remerciement personnalisé. Remerciez également la personne qui vous a donné le contact. C'est une bonne façon d'entretenir son réseau et de montrer que vous avancez dans votre projet.


    enquête métier - francoise bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans
    enquête métier - francoise bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans
    enquête métier - francoise bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans
    enquête métier - francoise bourgouin - coach de votre carrière après 45 ans
    %d blogueurs aiment cette page :