Newsletter du 13 février 2020

Hello enivrante jacinthe qui annonce le printemps,

Aujourd’hui, on ne rigole pas.
I’m very serious. (oui je parle vaguement anglais quand je suis sérieuse, chacun son trip ! 😉)

Je viens de recevoir mon diplôme de coach !
Là, dans ma boite aux lettres avec un mot super gentil de la nana qui l’a envoyé.

Mon dernier diplôme date de 1991, autant dire d’un autre siècle.😉
A l’époque, j’étais jeune et insouciante et je m’en foutais complètement (des diplômes).
Mais là, je suis incroyablement heureuse de ce petit bout de papier plastifié (et honnêtement assez mochedouille ! cf la photo)

Photo enrichie en reflets prise dans ma cuisine.

Heureuse parce qu’il acte mon changement de voie professionnelle.
Mais aussi les choix, le courage, le travail, l’énergie, la remise en question qu’il a fallu déployer pour arriver à ce moment. Ce moment n’est que le début de cette aventure de coach. Mais c’est bien de marquer un stop. de se retourner et de prendre la mesure du chemin déjà parcouru.

Heureuse parce qu’il est associé à de tellement belles rencontres.
Sandra, Véronique, Vanessa, Jilda, Virginie, Céline, Philippe, Samira, Sophie, Gaelle, Ludivine, Anne, Marina, Emeline, Andrew, Hector, Patricia, Françoise, Stéphane, Elena, Jeanne, Arielle. (pour celles qui me lisent, je vous embrasse 😘😘😘)

Rien que d’écrire ces prénoms, j’ai la banane devant mon ordi. Nous avons partagé des choses tellement fortes ensemble. Tellement de nous.
Nous avons grandi ensemble, nous avons ri et pleuré, nous nous sommes engueulés, nous nous sommes déversés, nous nous sommes écoutés et nous nous sommes transformés.
Sous le regard bienveillant des autres, dans la chaleur de ce groupe.

Une expérience waouh ! (P’têt pas à faire tous les ans non plus !!!)

L’arrivée de ce diplôme dans ma boite aux lettres verte me donne aussi l’envie de partager avec toi ce que représente le coaching pour moi (oui, je l’ai dit au début, aujourd’hui on ne rigole pas. Y’a des jours comme ça 😉)

Une éthique, un cadre très précis. Tu vois des coachs absolument partout, la profession n’est encore pas réglementée. pourtant être coach c’est adhérer à une éthique professionnelle exigeante.

Une “posture basse” pour accueillir ce que la cliente amène. Pas de jugement. Juste accompagner sa cliente à comprendre, à façonner la matière qu’elle amène.

Un cadre bienveillant où la cliente peut s’autoriser à aller voir ce qui fait mal, ce qui raccroche, ce qui freine.

Une exigence qui respecte la cliente mais pas son problème. Lui, on va le malmener, sans complaisance, jusqu’à ce qu’il soit tout ramolo, KO.

C’est aussi l’occasion de redire mon ambition. Mon envie. Mon moteur.

Je veux faire changer le regard du monde du travail sur les femmes de plus de 45 ans.
Je veux que tu vois, que ton employeur voit tout ce que tu as à apporter professionnellement. La richesse de ton expérience, tes talents, ton adaptabilité, ta puissance, ton
Je ne veux plus entendre de clientes me dire qu’elle sont “périmées”.
Je veux que tu t’autorises à faire les choix qui te font kiffer (pas dans ta tête mais dans ton ventre).

Je veux que tu t’aimes et que tu prennes soin de toi. oh combien….

Françoise Bourgouin - coaching de carrière

Vous avez envie de changement mais vous ne savez pas trop par où commencer ?

Réservez dès maintenant votre séance découverte.

30 min de coaching gratuites

pour identifier 2 pistes d'amélioration dès aujourd'hui.