#22 – Carnet de coach – Tu ne vas pas y croire

#22 – Carnet de coach – Tu ne vas pas y croire

Newsletter du 16 janvier 2020

Hello wonderful woman in win,

J’ai été sélectionnée pour participer au trophée femmes entrepreneuses by Orange saison 2  (on pourrait croire que c’est sur Netflix, mais non ! 😉).
En dehors de ce nom un peu pompeux et un chouille ridicule (tu as remarqué comme on met du “by” partout. J’ai acheté une baguette by Christiane ma boulangère, mon fils a ramené  un claquot by Mme Houvion prof d’anglais. Tout de suite, ça fait plus … plus j’sais pas quoi, mais plus… cheap peut être, mais pas sûre). 
Donc en dehors du nom qui ressemble à un lancement low level de Netflix, c’est une très belle expérience.

La semaine dernière, c’était la journée de lancement pour le Grand Est, le kick off (moi j’en étais restée au kick des mobylettes de dans le temps. Mais bon, j’arrête, ça fait vraiment vieille conne 🤨). 
Il y a 100 femmes sélectionnées sur toutes la France, des femmes entrepreneuses plutôt en début de projet ou d’activité.
Nous avons co-voituré avec mes 3 copines entrepreneuses de l’Aube et en route pour Nancy. 

Que des projets de ouf ! 

Je te raconte, parce que c’est super inspirant je trouve.
Armelle a passé son permis PL pour conduire un 16 tonnes, qui sera un dépôt vente de puériculture itinérant en milieu rural. 
Bérangère travaille sur une manette et un casque de réalité virtuelle pour aider les enfants atteints d’hémiparésie à se rééduquer (et tromper leur cerveau).
Emeline est une designeuse de talent, qui accompagne les entreprises à faire de l’écoconception dans leurs lieux d’accueil ou leurs espaces de travail.

Pas vu le trajet aller passer, tellement on avait de choses à se raconter sur nos aventures entrepreneuriales (mention spéciale pour le Crédit Agricole, qui ne sait pas qu’en 2020 une femme peut faire des trucs sans l’autorisation de son mari !)

Nous sommes arrivées dans un immeuble tout moche, un bunker béton by années 70 (a y est, je suis intoxiquée au “by”). J’avoue que je ne savais pas trop quoi attendre de cette journée. 

Nous avons pitché devant des journalistes (l’Est Républicain, attention ! The next step c’est un late show). 
Nous avons suivi 2 ateliers, mangé des p’tits fours, rencontré les coachs qui vont nous accompagner pendant ces 4 mois (je kiffe trop la mienne 😍, Carole).

En fait, c’était juste géant de rencontrer tous ces gens, interessés et investis, convaincus de notre réussite. 
Même si ça fait 2 ans que j’ai ma micro-entreprise, j’ai eu l’impression de vivre lors de cette journée une naissance, voire une reconnaissance, entrepreneuriale.
J’ai trop  kiffé. 

Tu me diras pourquoi avoir besoin d’une validation externe?
Est-ce une validation, ou simplement un regard extérieur qui fait changer de point de vue sur sa propre situation ? Une mise en situation, qui nous a sorti de notre quotidien et nous a permis de prendre du recul.  Et en prenant ce recul, dans un environnement inconnu mais bienveillant, tu changes de regard sur toi.
Et tu sais quoi ? Ça fait un bien fou !

Ça ne te rappelle rien ?
Le coaching, c’est ça. 😉

Pourquoi on n’arrive pas à voir ses ressources et son potentiel toute seule ?
Parce qu’on est paramétré par des croyances, des freins, des loyautés et tout un package de filtres. Difficile de faire un reset toute seule, sans un accompagnement extérieur (disons que ça va plus vite avec un coach😉).

En fait, cette journée nous a permis de nous affirmer en tant qu’entrepreneuse face aux autres, mais super important, face à nous-même. C’était aussi l’occasion de mesurer tout le chemin parcouru pour en arriver là. 

C’est exactement ce que je te propose en coaching : un temps pour toi, pour prendre la mesure de la femme que tu es, aujourd’hui, professionnellement. Quelles sont tes attentes et tes ressources ? Et si tu reprennais la main pour transformer ta relation avec ton job.
Tu penses manquer de confiance en toi ? Viens en discuter dans une séance découverte by Françoise 😉.
Mon agenda est là : https://calendly.com/francoise-bourgouin/30min

Prends soin de toi et aime toi.

Françoise Bourgouin - coaching de carrière

Vous avez envie de changement mais vous ne savez pas trop par où commencer ?

Réservez dès maintenant votre séance découverte.

30 min de coaching gratuites

 

 

#21 – Carnet de coach – Hannn….j’veux plus y aller….

#21 – Carnet de coach – Hannn….j’veux plus y aller….

Newsletter du 9 janvier 2020

Hello bluffante bella ciao,

Lundi, rentrée pour tout le monde, j’ai animé un coaching collectif sur la fixation d’objectifs. (Dis comme ça, c’est pas super glamour, mais en vrai, c’était juste génial).
Toutes les participantes avaient passé de super vacances (J’espère que toi aussi). Super vacances et grosse déconnexion.
Du coup lundi matin, légère gueule de bois de celle qui revient à la réalité vraie.
Pouf…
L’envie sournoise de rester dans cet état de break, où le seul souci est de savoir ce que tu vas boire à l’apéro ou si on rattaque un monopoly avec les enfants.(Vu que y a pas de réseau dans ce putain de gîte 😤….)

Ah ouais j’ai un projet de reconversion, de transition pro, de recherche d’emploi…
Et là, au retour de vacance, tu te prends tout dans la tronche, façon brutale.
Et tu sais quoi ?
Bah tu doutes…

Mais pourquoi je fais ça ?
Est-ce que je vais y arriver ?
J’aurais p’têt pas du.
Finalement c’est pas si mal mon boulot (surtout quand ça fait 10 jours que je n’y suis pas allée 😉 !)

Et, très vite derrière ce doute, arrive un malaise, une paralysie procrastinatrice qui t’emmène te balader sur les réseaux sociaux, où tu vas trouver des tas de contenus pour alimenter ton doute, ta peur, ton illégitimité, etc…

Pourquoi ?
Pourquoi on me dit que c’est bien de déconnecter et quand je reconnecte c’est tout moche après ?

Alors oui, c’est bien, voire indispensable ou non négociable de déconnecter.

Le seul truc, c’est qu’au moment de la reconnection, tu as tendance à revoir ton projet ou ton problème dans toute sa globalité. L‘impression de se trouver à nouveau en tongs au pied de l’Everest. Et là, c’est clairement inconfortable.
La déconnexion t’a nourrie et a amené des tas de nouvelles idées ou rencontres, où tu vas pouvoir aller puiser ensuite.
Mais il faut gérer le retour à la réalité.
La gueule de bois : c’est normal 😉. Ne te flagelle pas.

La solution pour atterrir en douceur et limiter ce coup de blues de la reprise :

reprendre la mesure du chemin déjà parcouru : qu’est-ce que j’ai déjà réalisé ? quelles réussites, quels obstacles déjà franchis ?
se reconnecter à l’intention et au sens qui sous-tendent ton projet, pour te mettre dans le bon mood.
au lieu de regarder la montagne et le sommet, regarde juste l’étape à venir pour aller jusqu’au prochain camp de base. (Elle a l’air vraiment cette sympa cette étape finalement).
Et là tu reprends ton chemin, ça chasse un peu mais sans sortie de route, avec en bonus toutes les bonnes vibes des vacances.

Alors je te souhaite une belle reprise, c’est parti pour un nouvelle décennie de ouf !

Prends soin de toi et aime toi

 

Françoise Bourgouin - coaching de carrière

Vous avez envie de changement mais vous ne savez pas trop par où commencer ?

Réservez dès maintenant votre séance découverte.

30 min de coaching gratuites

 

 

#20 – Carnet de coach – Bonne année !

#20 – Carnet de coach – Bonne année !

Newsletter du 2 janvier 2020

Hello lumineuse floconne des neiges,

Je t’écris depuis une terrasse au soleil.❄
Autour de moi, il y a de la neige, des sapins et en face, je vois le Mont Blanc (tu me diras qu’il est grand, alors on le voit de loin ! Mais quand même…je ne suis pas très loin). Bref, je suis au ski ⛷.

Aucun bruit de moteur, juste le glissement des skis, les discussions un peu assourdies des gens et un lointain fond d’Iron Maiden.
Oui oui… Lionel, le patron de ce resto sur les pistes, est un fan inconditionnel de hard rock et particulièrement d’Iron Maiden.
Dans le chalet où il prépare ses cafés et ses croque-monsieurs, le mur est tapissé de photos souvenir de concerts, de billets de tous les festivals possibles et de bateau.
Parce que la 2ème passion de Lionel, c’est le bateau. 

L’hiver, il bosse 7j sur 7 dans ce resto sur les pistes, qu’il a lui même retapé à partir d’une bergerie en ruine, sans eau ni électricité. L’accès est possible uniquement en motoneige ou en ski, un projet de cinglé. L’été, il vit sur son bateau.
Parce que Lionel ne se pose pas trop la question de savoir si c’est possible, si c’est conforme ou ce que tata Josiane va en penser. Nan, lui, il a envie d’un truc, il y va à fond.

I wanna be Lionel ! (enfin sauf le prénom, Françoise c’est bof, mais bon, Lionel c’est pas mieux 😂).

Alors depuis ma terrasse, je t’envoie un maximum de soleil, de sérénité, de lumière, de grand air et de vitamine D pour cette nouvelle année qui commence.

Je te souhaite d’aller au bout de tes envies, comme Lionel 😉. Même si, aller vers l’inconnu, ça fout grave la trouille. Je te souhaite d’aller voir derrière ta peur, l’intensité qui se cache. Comme quand tu attaques une piste noire : tu te dis que c’est impossible, trop dur, trop pentu… Et puis tu y vas, et même si tu dérapes un peu trop, si ton style est discutable, à la fin, tu kiffes tellement de l’avoir fait.

Je te souhaite de croire en toi. D’y croire tellement fort et profondément, que tu te sentes toujours à ta place. Que tu sois sûre de tes choix, au moment où tu les fais. Et peu importe si dans les heures qui suivent tu changes d’avis. 😉 (T »as le droit !)

Je te souhaite de la joie. La joie de découvrir, de nourrir et d’aimer, qui tu es vraiment. La joie d’être toi. La joie d’être avec ceux que tu as choisis. 

Je te souhaite le courage d’utiliser ta puissance sans peur, sans crainte du regard des autres. Le courage de recommencer quand tu as échoué, ou de savoir abandonner quand ton intuition te dit que non, no way. 

Je te souhaite de la persévérance, pour poursuivre ton chemin les jours down, quand la pente est rude et les conditions difficiles.

Je te souhaite une année riche en transformations et en apprentissages. Apprendre sur toi, apprendre des autres et grandir.

Je te souhaite de saisir ces moments où ton intuition te guide. Ces moments qui vont changer ta vie un peu, beaucoup, totalement, si tu sais t’écouter.

Je te souhaite d’agir en conformité avec qui tu es, en lâchant le regard des autres.

Je te souhaite la plus belle année qui soit. 

“2020, l’année qui va bien” m’a dit le monsieur du télésiège ce matin.
Et tu sais quoi, j’ai hyper envie de le croire.🙂

Donc très bonne année “qui va bien “.

Françoise Bourgouin - coaching de carrière

Vous avez envie de changement mais vous ne savez pas trop par où commencer ?

Réservez dès maintenant votre séance découverte.

30 min de coaching gratuites

 

 

#19 – Carnet de coach – Le cadeau parfait pour toi !

#19 – Carnet de coach – Le cadeau parfait pour toi !

Newsletter du 26 décembre 2020

Hello amazing amazone,

Voilà Noël, c’est fait 🎅. 
J’espère que le père Noël a été sympa et généreux avec toi, et que ta famille a été supportable 😉. 

Un test intéressant est de savoir quelles étaient tes envies pour Noël ? 
Les tiennes, à toi toute seule. Je ne doute pas que tu as été très à l’écoute des envies des autres. Mais toi ?
Est-ce que tu en avais tout simplement ?

Il m’est arrivé de passer des Noël en mode zombie, envie de rien et gavage de chocolats en écoutant Mariah Carey “All I want for Xmas” en boucle (signe d’une phase de pré coma cérébral chez moi).

En ce lendemain de Noël, je n’ai pas du tout envie de te raconter des trucs tristouilles. Surtout que cette année, j’avais des milliards d’envies. 
Prépare toi, car le Père Noël m’a amené une tablette graphique et je compte bien te faire de beaux schémas pour illustrer mes prochains carnets de coach (enfin si mon fils ne se l’approprie pas avant !)

Je m’interroge beaucoup sur cette histoire d’envie en ce moment. 
Pourquoi c’est en panne parfois ?
Pourquoi on ne l’entend pas ou on ne l’écoute pas d’autre fois ?
Comment la faire revenir cette envie et la regonfler ?

Quand tu es enfant, tu as envie de plein de choses. 
Puis tu accumules des couches de “il faut”, “tu dois”, “faut pas”, “ça se fait pas..”, “t’es sûre?” (croyance on appelle ça en langue “coach”), etc.. et plus le temps passe, moins tu t’autorises à avoir envie, inconsciemment.

Alors comme cadeau de Noël 🎁, j’aimerai que tu te poses et que tu fasses la liste de toutes les choses, même les plus folles, exotiques ou ambitieuses, dont tu as envie. 
No limit.
 Écris-les dans un joli carnet, spécial “envie”, ou dans ton smartphone si c’est plus ton fonctionnement. Ou dessine-les, si ce média te correspond mieux. 
 Écris tout ce qui te vient. Enrichis-le au fil des jours et des idées qui passent. Ne les laissent plus s’envoler, quand elles sont furtives, note-les. 
Ensuite, tu pourras te replonger dedans, les relire, les imaginer, les compléter. Et surtout, tu choisiras celle(s) que tu veux explorer et voir grandir. Celle(s) qui te parle à ce moment-là.

 Parce que, entre nous, tu peux faire absolument tout ce que tu veux. Ce qu’il te faut, c’est en avoir envie. 😉

Je te partage mon envie du moment (et n’hésite à me partager la tienne en réponse à ce mail) : je me suis inscrite à un cours d’impro qui commence début janvier. J’ai trop trop hâte.😍

🎁 Autre cadeau, dont je t’ai déjà parlé, mais là c’est maintenant, tout de suite que commence les inscriptions, en exclu juste pour toi : une nouvelle relation avec ton job en 2020.

Je te vois déjà te dire que : “non non non, ce n’est pas possible, mon taf est définitivement nul et pis c’est tout 😜. Y’a rien à y faire”.
T’es sûre de ça ?

Voilà ce que je te propose : 5 jours de challenge de Jobcrafting du 8 au 14 janvier 2020.

Késako  ? (Promis, ça ne fait pas mal !)

Job : travail   / Crafter : artisan

5 jours pour devenir l’artisan de ton plaisir au travail et customiser ton job pour plus de sens.

Avant de me dire que non, ça ne sert à rien, regarde le programme.

En 5 jours, tu vas : 

  • faire un état des lieux précis et objectif de ta satisfaction au travail, puis choisir 2 axes sur lesquels travailler (parce qu’on n’a que 5 jours !)
  • faire le point sur les valeurs qui t’animent et tes talents
  • trouver des idées pour adapter ton job (contenu, relation, mindset) sur les 2 axes choisis
  • échanger sur tes blocages ou tes freins au sein d’un groupe FB hyper bienveillant

A la fin, tu repartiras avec un plan d’action concret pour aligner ton travail avec tes besoins, tes préférences, tes atouts et tes modes de fonctionnement.
Ça vaut le coup d’essayer, non ?

Pour t’inscrire c’est par ici  : https://mailchi.mp/francoisebourgouin/challenge-2020-jobcrafting 

Aucun job n’est idéal par essence. Ce sont les conditions dans lesquelles on l’exerce qui font que c’est top ou infernal.

Au lieu d’attendre une amélioration qui ne vient pas, reprends la main. 
Deviens actrice de ton plaisir au travail.

Nous sommes tous différents dans nos besoins et nos fonctionnements au boulot. L’entreprise propose un cadre. Ce challenge est l’occasion de faire un point objectif et d’aller poncer les angles du cadre pour qu’ils te correspondent mieux (je fournis le papier de verre et la cale à poncer, tu as juste à choisir le grain).

Ce challenge est l’occasion de prendre du recul sur ton boulot en ce début de décennie (faut pas moins !)

Ok, ça cloche en ce moment. Mais tu n’es pas forcément prête à tout envoyer balader, pour changer de vie (#securitefinanciere). La démission te fait peur, repartir dans une recherche d’emploi semble compliqué pour toi en ce moment.

Il y a peut être d’autres pistes à explorer dans ta relation au travail. 

Tu as envie de participer avec une collègue ou une copine. N’hésite pas à lui partager ce lien pour qu’elle puisse s’inscrire avec toi :  https://mailchi.mp/francoisebourgouin/challenge-2020-jobcrafting

C’est totalement gratuit. 
C’est une super opportunité de booster ton début d’année professionnelle. 

Perso, j’adore cette idée de devenir artisan de son plaisir au travail. Et toi ?

En attendant passe de merveilleuses vacances.

Françoise Bourgouin - coaching de carrière

Vous avez envie de changement mais vous ne savez pas trop par où commencer ?

Réservez dès maintenant votre séance découverte.

30 min de coaching gratuites