Argent et reconversion : toutes les reconversions professionnelles butent un jour ou l'autre sur la question de l'argent.

Pour certaines, c'est dès le début et ça bloque toute recherche d'idée. À chaque petite idée qui pointe, elle se retrouve flinguée par un "vais-je en vivre ?" et puis ouste.

Pour d'autres, c'est un peu plus loin dans le processus de reconversion, au moment de quitter leur entreprise ou de financer leur formation. Après avoir rêvé et imaginé un super chouette projet, la réalité les rattrape d'un seul coup. Et cela peut faire tanguer, voire prendre l'eau au projet de reconversion tout entier.

Alors comment faire ?

Dans 99.9% des cas (en tout cas chez mes clientes), l'argent n'est pas le moteur de la reconversion. Si on change de voie professionnelle, c'est pour trouver une activité plus riche de sens, plus en accord avec la femme que nous sommes aujourd'hui. C'est aussi pour trouver un autre rythme et construire des relations différentes.

Mais si l'argent n'est pas ce qui nous motive, il va néanmoins s'inviter dans la partie. Alors, autant lui laisser sa place. En le faisant consciemment, vous allez le mettre à sa juste place et limiter les blocages qu'il peut provoquer.

Pourquoi me préoccuper de l'aspect financier alors que je ne sais pas encore ce que je vais faire ?

Nous avons toutes une histoire différente et une relation très personnelle avec l'argent. Elle vient de notre éducation, de ce que nous avons entendu/vécu étant enfant, de notre propre expérience, de notre environnement. En fonction de cette histoire, nous avons aussi des a priori positifs ou négatifs. Par exemple, si l'argent était source de dispute chez vos parents ou s'il était un signe de réussite, tout cela vous influence encore aujourd'hui (parfois en opposition d'ailleurs).

Ces croyances vont influer sur votre projet de reconversion dès le début. Elles peuvent freiner l'émergence de nouvelles idées de projet.

Par exemple : j'ai envie de créer mon entreprise. Mais je "sais" qu'il faut au moins 2 ans pour en vivre. Donc ce n'est pas une option pour moi. ("Comment tu le sais ?" répond la coach !)

ou

J'ai un très bon salaire actuellement, et je n'imagine pas pouvoir gagner moins. ("c'est combien moins ?" dit la coach !)

Donc ces croyances, comme des cookies informatiques, sont des données qui se sont installées au fil du temps dans votre mental. Elles vont orienter, et parfois freiner, vos décisions concernant votre projet de reconversion professionnelle. Elles vont limiter votre champ des possibles.

Rien de tel pour dégommer des croyances que d'aller voir la réalité des choses. 

Bien souvent, ce qui suscite des émotions négatives (peur, on va dire pour faire simple 😉 ce sont des a priori, des infos non vérifiées, des "il parait que", "on m'a dit", "le beau-frère de la voisine, y parait que ...", etc....

Les histoires de reconversions semblent souvent merveilleuses et fluides. Dans la réalité, la majorité ds projets passent par une baisse (provisoire ou non) de revenus. Et c'est ok, pour tous les reconvertis qui s'y sont préparés. Si vous le subissez comme un aléa, cela peut mettre en péril votre projet.


Dans cet article, je vous partage 5 actions ultra concrètes pour clarifier votre budget reconversion.

Comment je prépare mon budget reconversion ?

5 points pour construire et sécuriser son budget de reconversion  #budgetreconversion #chomage #argent #reconversion #transitionprofessionnelle

1 - Je regarde mes comptes

Vous prenez vos derniers relevés de compte sur un nombre de mois suffisamment représentatif (6 me semble bien). Vous notez toutes vos charges : emprunts ou loyer, abonnements en tout genre, eau/electricité, courses, assurances, frais scolaires, vacances, etc...

Vous enregistrez tout ça dans votre tableur préféré (Excel, Google sheets ou votre bullet journal).

C'est un bon exercice, qui vous permet d'avoir une vision précise et quantifiée de vos besoins, aujourd'hui.

2 - Je trie mes charges

Je vous propose ensuite d'évaluer le degré de nécessité de chaque ligne que vous avez rentrée.

Certaines sont impératives (loyer, assurance, eau, électricité.... ), mais vous pouvez peut-être renégocier certains contrats ?

D'autres sont plus de l'ordre du confort et du plaisir (abonnement Netflix, vacances...).

Je ne vous dis pas de sabrer dans les charges "plaisir", mais juste d'avoir en tête le montant.

3 - Je me renseigne sur les possibilités de quitter mon entreprise

Vous envisagez de quitter votre poste ? Vous y pensez de temps en temps. Mais avez-vous déjà écrit les différents scénarios possibles ? Y réfléchir et les prévoir ne vous engage à rien. Au contraire, plus vous avez d'informations et plus le net se fait, comme quand vous réglez votre objectif d'appareil photo.

La façon dont vous allez quitter votre entreprise va avoir un effet sur vos revenus. Alors étudier et chiffrer les possibilités qui s'offrent à vous. Même si vous ne savez pas encore exactement quel sera le projet d'après !

Rupture conventionnelle : vous pouvez simuler la prime de départ et vous renseigner sur les pratiques dans votre entreprise.

Démission reconversion : vous validez votre éligibilité sur le site Pôle Emploi et vous vous renseignez sur la mise en œuvre du dispositif. Vous pouvez aussi partir en formation sans quitter votre entreprise avec le CPF de transition professionnelle.

Temps partiel (pour création d'entreprise, ou pas) : vous pouvez demander un temps partiel pour vous libérer du temps pour construire votre projet ou démarrer votre activité en side project (sous réserve que votre contrat de travail vous l'autorise).

Attention, si vous passez par la case chômage derrière, il sera calculé sur vos derniers mois de salaire, donc sur un montant diminué par votre temps partiel (à méditer !)

Bien souvent, vous avez plusieurs possibilités. Les étudier et les quantifier financièrement vous aidera à faire votre choix.

4 - J'évalue mon ARE de Pôle Emploi

De nombreux projets de reconversion professionnelle vont passer par la case chômage. Vous pouvez avoir besoin/envie de quitter votre entreprise pour avoir le temps et l'espace nécessaire de construire votre futur projet. Si comme moi, vous avez été élevée dans le culte du travail, ce passage peut faire peur et être associé à tout un tas de trucs négatifs.

"Ne pas travailler c'est mal, c'est être au crochet de la société, etc"... (ça vous parle ?)

Pour démystifier tout ça, commencer par aller sur le site de Pôle Emploi pour évaluer vos droits avec le simulateur.

Vous pourrez estimer le montant de vos allocations chômage.

Chaque cas est différent, aussi ne vous basez pas sur les expériences des copines ou des anciens collègues. Allez calculer votre chiffre à vous !

5 - Je simule mes droits sociaux

On se dit souvent qu'on n'a droit à rien ! C'est le moment de vérifier. Si vos revenus baissent, il est possible que vos droits évoluent. De toute façon, ça ne coûte rien de faire une simulation ; c'est ici

5 points pour construire et sécuriser son budget de reconversion  #budgetreconversion #chomage #argent #reconversion #transitionprofessionnelle

J'ai une vision claire de mes possibilités

Une fois que vous avez fait tout ça. Il ne reste plus qu'à comparer les charges et les revenus évalués.

Vous avez alors une vision claire de ce qui est possible ou pas.

Vous savez dimensionner financièrement les solutions que vous devrez trouver. En clair, si vous voulez faire du tri dans vos dépenses, en fonction de la hiérarchie établie au point 2., vous savez quel montant est à économiser (250€ par mois ou 2000€ par mois ?)

Une fois que vous savez le montant à aller chercher, vous avez une belle motivation pour aller renégocier vos abonnements (Netflix, téléphone, salle de sport...), votre prêt à la banque, votre prime d'assurance, etc...

Toutes ces démarches font aussi partie de votre projet de transition professionnelle. Plus vous serez au clair et aurez les bonnes informations, plus l'argent restera à sa juste place dans votre processus de décision.

Il sera un simple critère d'arbitrage entre 2 options, et non, une zone de flou (donc de peur) qui vous paralyse.

Françoise Bourgouin - coaching de carrière

Vous voulez aller plus loin ?

Encore plus loin ? 😉

argent et reconversion - françoise Bourgouin coach de ta carrière après 45 ans

Je vous propose de mieux comprendre votre relation à l'argent avec un atelier en ligne :

  • 8 vidéos éclairantes sur les outils à utiliser pour mieux appréhender vos blocages concernant l'argent dans votre transition professionnelle.
  • 1 cahier d'exercice d'auto-coaching pour guider votre réflexion et mettre en pratique la théorie des vidéos, qui vous permettra d'apaiser rapidement vos craintes.
  • BONUS : Simulateur de budget parce que vous avez besoin de visibilité, de vous projeter et d'envisager différents scenarios en fonction des options et des étapes de votre projet de transition pro : pendant la période de formation, pendant le lancement de votre micro-entreprise, pendant la période de recherche d'emploi, etc...
5 points pour construire et sécuriser son budget de reconversion  #budgetreconversion #chomage #argent #reconversion #transitionprofessionnelle
5 points pour construire et sécuriser son budget de reconversion  #budgetreconversion #chomage #argent #reconversion #transitionprofessionnelle
5 points pour construire et sécuriser son budget de reconversion  #budgetreconversion #chomage #argent #reconversion #transitionprofessionnelle
5 points pour construire et sécuriser son budget de reconversion  #budgetreconversion #chomage #argent #reconversion #transitionprofessionnelle